Une école du futur à Juvignac

Source Sébastien Garnier, France Bleu Hérault, jeudi 15 septembre 2016 à 17:19

Le futur groupe scolaire Nelson Mandela de Juvignac (Hérault) ouvrira ses portes à la rentrée 2017. Construit avec des matériaux écologiques de la région et par des entreprises locales, il sera entièrement modulable et déplaçable. En septembre 2017, le groupe scolaire Nelson Mandela ouvrira ses portes à Juvignac, près de Montpellier (Hérault). Il abritera une école maternelle, une école primaire et un centre de loisirs.

École Nelson Mandela

Photo Sébastien Garnier / France Bleu Hérault ©

Cette nouvelle école, que l’on peut baptiser d’école du futur, est conçue par des entreprises locales, avec des éco-matériaux de la région, notamment le pin Douglas des Cévennes. Construite en 3D dans des ateliers, elle se compose de 159 modules en bois de 15 à 25 mètres carrés chacun qui sont ensuite acheminés par camion sur le chantier où ils sont assemblés. C’est une première dans la région Occitanie pour un bâtiment de cette taille (3.800 mètres carrés).

Entièrement modulable et déplaçable

École Nelson Mandela

Photo Sébastien Garnier / France Bleu Hérault ©

Cette fabrication préalable en atelier contribue à une qualité et une finition irréprochable. L’assemblage des modules ne génère aucune nuisance sonore pour le voisinage. Autre intérêt : le délai de construction plus court que pour un chantier traditionnel. C’est un gain d’argent pour la ville endettée de Juvignac, obligée actuellement de louer des Algecos pour les élèves pour environ 180.000 euros par an. Il faut dire qu’avec la construction des 1.700 logements du quartier des Constellations, le nombre d’élèves sur la commune a augmenté de 43 % en deux ans. Le bien-être des élèves au cœur de la conception. Dans cette école, tout a été pensé pour le bien-être et le confort des élèves : une ventilation rafraîchit les salles la nuit, les fenêtres sont basses pour que les enfants voient l’extérieur et les matériaux utilisés sont sains : c’est de la fibre de papier (des journaux Midi Libre déchiquetés) qui isole les murs. Enfin, cette école nouvelle génération aura un bilan carbone positif : elle produira plus d’énergie qu’elle n’en consommera. En somme, un aperçu des constructions du monde de demain. Le coût des travaux s’élève à 7,9 millions d’euros. Ils sont financés à hauteur de 40 % par des subventions (promoteur, état, région, département et CAF).